Retraite d’été 2013 – souvenirs

Vivement l'assiseUne première retraite de vipassana laisse rarement indifférent. L’expérience est forte, loin des images « zen » souvent associées au mot méditation. La détente vient bien plus tard, lorsque l’esprit a lâché assez de ses attachements pour reposer naturellement. Auparavant, il a fallu traverser les heures de marche où l’on attend avec impatience le moment de l’assise, puis celles de l’assise où l’on attend avec impatience le moment du break ! Le doute, l’envie, la colère, la paresse, l’agitation, … tous les obstacles se présentent tour à tour pour transformer le prometteur concept de méditation en épreuve. Il faut du temps pour pénétrer l’essence de la directive « être dans le moment présent » et ne pas se laisser prendre au jeu de l’agitation de l’esprit.

La magie des retraites vipassana pratiquées dans cette tradition, c’est que pratiquement tous ceux qui terminent leur retraite ont un visage radieux et resplendissant, preuve que quelque chose de particulier s’est accompli pratiquement à leur insu au cours du voyage. Et comme ils en redemandent, il ne leur reste plus qu’à guetter l’annonce des prochaines retraites dans les prochains articles qui seront publiés !

Posture droite ou pas, ça n’a aucune espèce d’importance dans vipassana. On ne cherche pas à contrôler l’expérience, mais simplement à observer sans intervenir. De même qu’on ne cherche pas à contrôler sa respiration … pas facile pour les habitués du yoga !

Domaine des Gilats en étéLes nombreux hectares du domaine des Gilats ont permis aux retraitants de s’égayer un peu partout. Une bonne opportunité de constater que même loin des bruits des hommes, la nature fourmille de sons, d’images et d’odeurs, de quoi distraire le méditant !

Pain fait sur place pour nourrir les méditants

Merci à Nathalie de nous avoir régalés tout au long de la retraite avec des plats savoureux, des pains faits maison, …

Cloture retraite des Gilats 2013Cloture retraite des Gilats 2013Khun Kate et Khun Thanat ont profité de la cérémonie de clôture pour expliquer les différentes phases traversées par les méditants au cours de leur retraite, des explications utiles une fois qu’on a déjà fait au moins une première fois l’expérience. Merci à eux d’être venus de si loin pour conduire ces deux semaines de retraite.

« La libération (…) est l’exact opposé de ce que la société préconise. »

Ayya Khema

Il y a un discours du Bouddha (…) dans lequel il explique que le Dharma doit être enseigné précisément dans la langue maternelle de chacun. On ne doit pourtant pas perdre l’essence de l’enseignement. Si on s’efforce de ne pas heurter les idées et d’être accepté par la société, on perd la grandeur et la beauté d’un idéal complètement libérateur.
« Acquérir », « devenir », « posséder » et « conserver » sont les mots clés de note société. La libération est la voie du lâcher-prise, ne pas devenir, simplement être et renoncer. C’est l’exact opposé de ce que la société préconise. Le bouddhisme édulcoré se prêtant aux désirs de la société devient une approche psychologique qui ne contient que des vérités partielles. La pratique bouddhique est une volte-face de l’être intérieur, pas simplement une amélioration de son comportement ou de ses réactions. En Occident, cette tendance à réduire le bouddhisme menace son authenticité.
On doit s’assurer que le Dharma est enseigné dans un seul but, l’obtention du nirvana. C’est pour cela qu’on pratique, enseigne et médite dans la Voie du Bouddha. Il est important de garder à l’esprit cette ligne de conduite. Si on ne recherche plus le nirvana, alors le Dharma devient de la psychologie ou de la philosophie, ou même une association de gens qui partagent les mêmes idées.

Ayya Khema, citée dans « Rencontre avec des femmes remarquables – Méditation bouddhique et vie quotidienne » de Martine Batchelor, éditions Sully – p. 59

Fin de la journée de pratique vipassana

En passant

La première journée exclusivement réservée à la pratique de vipassana vient de se terminer.

Pour les débutants n’ayant jamais effectué une retraite Vipassana complète, il est difficile de se faire une idée précise de la pratique uniquement sur la base des soirées Vipassana. Pour cette population, ces soirées sont utiles pour apprendre la technique et se roder à la pratique, mais il y manque la durée d’immersion et la possibilité d’avoir un entretien individuel avec l’enseignant, deux éléments fondamentaux pour progresser dans la qualité de sa méditation.

Pour ceux qui ont déjà effectué une ou des retraites, c’est aussi l’occasion de faire le point sur sa pratique.

C’est la raison pour laquelle nous avons organisé cette une journée complète où chacun pouvait évoluer à son rythme et avoir un entretien individuel.

Reprise des sessions de méditation vipassana du jeudi soir

méditation vipassanaNous reprenons les sessions de méditation du jeudi soir à partir du 7 mars 2013.

Ces sessions sont destinées aussi bien aux débutants qui pourront se faire une idée de la pratique à travers une expérience concrète et personnelle qu’à ceux qui ont déjà effectué des retraites et souhaitent profiter de la dynamique du groupe pour s’aménager un moment de pratique.

Pour nous permettre de gérer au mieux la méditation, il est nécessaire de nous signaler votre venue en nous contactant sur infos@meditation-vipassana.fr.

Venez avec une tenue décontractée afin de ne pas être serré à la taille. Vipassana comportant une pratique de méditation marchée et une pratique de méditation assise, pensez à amener votre zafu ou un coussin de façon à pouvoir être assis sur le sol.

La participation est gratuite, mais une enveloppe est disponible pour le dana.

Infos pratiques :

  • horaire: 19h15
  • adresse : 86 rue de Lille, Paris 7ème
  • métro : Assemblée nationale (ligne 12)

Abonnez-vous au fil rss du site ou sur notre page facebook www.facebook.com/meditation.vipassana.fr pour être tenu au courant des soirs où la méditation a lieu, des journées spéciales qui seront organisées et des retraites.