Retraite en 2015

Nous n’organiserons pas de retraite cette année en France. Ceux qui le souhaitent peuvent toutefois participer à la retraite organisée en Allemagne du 15 au 29 août 2015. Vous trouverez ici toutes les informations nécessaires. Les enseignants de cette retraite sont Hildegard Huber, Khun Thanat Chindaporn et Kathryn Chindaporn.

Les enseignements sont délivrés en allemand et anglais, vous devez donc être suffisamment à l’aise dans l’une de ces deux langues pour suivre les entretiens.

Prochaines sessions de pratique – Paris

Les prochaines sessions de pratique auront lieu à Paris :

  • le samedi matin 29 novembre de 9:15 à 12:30
  • le samedi matin 20 décembre de 9:15 à 12:30

Ces sessions sont ouvertes à tous ceux qui souhaitent découvrir ou approfondir la méditation vipassana dans la tradition de Mahasi Sayadaw. Ces matinées permettront un temps de pratique et d’enseignement. Pour les personnes qui ont fait avec nous les dernières retraites, c’est l’occasion de nous retrouver et de faire le point sur les questions sur votre pratique.

Merci d’apporter vos coussins de méditation. Des chaises sont également disponibles.

Ces sessions seront animées par Nathalie Mourier. Nathalie pratique la méditation depuis 1991, elle a effectué de nombreuses retraites dans la tradition de Mahasi Sayadaw depuis 2006 et organisé plusieurs retraites depuis 2007 en France. Elle a été nommée enseignante de retraite par le Vénérable Ajahn Tong Sirimangalo.

Adresse : Akordance – 13, bis rue Philippe de Girard, 75010. Métro La chapelle. Une fois la grille passée, traverser la cour,  passer sous le porche, le bâtiment se trouve sur votre droite.

Dans la tradition du sud-est asiatique, les enseignements ne se monnaient pas : ils sont transmis, partagés. Les sessions se déroulent donc sur la base du dana (don) et c’est la générosité de chacun qui permet de couvrir les frais et aux enseignants d’enseigner. La location de la salle et l’enseignement de ces sessions se font sur cette base (en espèces).

L’esprit du point de vue de la MTC

En médecine traditionnelle chinoise, l’homme est perçu sous trois aspects : le jing (l’essence), le qi (l’énergie) et le shen (l’esprit).

Dans les traditions tibétaines dzogchen, on entend parler pour certains grands maîtres du corps d’arc en ciel, phénomène par lequel le corps du maître se dissout dans les quelques jours qui suivent sa mort à condition que certaines conditions soient respectées, en particulier le corps doit être laissé dans la plus grande tranquillité pour que l’esprit du maître mène à son terme son ultime méditation. On parle de corps d’arc en ciel parce que la dissolution finale des éléments s’accompagne d’un grand nombre de phénomènes lumineux. La réalisation du corps d’arc en ciel est considérée comme un signe de grand accomplissement.

La MTC (médecine traditionnelle chinoise) offre une perspective intéressante pour comprendre comment la méditation dans les voies bouddhistes ou taoïstes transforme l’homme sur différents plans et notamment sur celui de l’esprit.

Ci-dessous photo reducedun long extrait du Dr Yang Jwing-Ming dans Les racines du chi-kung qui éclaire différents aspects de cette transformation corps-esprit et les rapprochent des niveaux d’éveil dans un contexte de pratique bouddhiste ou taoïste. Sa lecture éclaire des aspects du travail rarement explicités avec autant de simplicité. Il établit en particulier un pont entre l’esprit, les effets de la pratique et le niveau de la pratique.

Le shen est l’esprit dirigé par le mental de l’être vivant. Si le mental est instable, on dit que « le mental (l’émotionnel) et l’esprit ne sont pas sereins (…). Une personne normale peut utiliser son mental émotionnel pour énergétiser et stimuler son shen afin de l’élever mais elle devra dans le même temps contrôler son mental émotionnel avec sa raison (yi). (…) lorsque le shen est agité et n.est plus contrôlé par le yi, on dit que « l’esprit et la volonté (produits par le yi) ne sont pas clairs ». (…) les bouddhistes et les taoïstes s’entraînent à se libérer de leurs émotions. Ainsi ils se construisent un shen vigoureux, parfaitement maîtrisé. (…)
Les Chinois pensent que lorsque notre shen est élevé et affermi, nous sommes capables de ressentir et de percevoir les choses plus distinctement, et notre esprit devient plus pertinent et plus inspiré. (…) lorsque notre shen atteint cet état de sensibilité supérieur, nous pouvons transcender les possibilités habituelles de notre esprit. Nous sommes capables de comprendre et de maîtriser les idées qui se trouvent habituellement hors de notre entendement, et nous pouvons acquérir la faculté de percevoir le monde yin [monde spirituel après la mort], voire de communiquer avec lui. Ce shen surnaturel est appelé ling. (…) lorsque nous mourons, ce shen surnaturel ne meurt pas tout de suite avec notre corps. C’est le long qui maintient notre énergie sous forme de « fantôme » ou gui. (…)
D’après ce qui a été développé ci-dessus, nous constatons que le ling est la partie surnaturelle de l’esprit. On pense que si cette partie surnaturelle de l’esprit est suffisamment forte, elle peut survivre longtemps après la mort du corps physique et avoir de nombreuses occasions de se réincarner. Les Chinois pensent que si une personne a atteint au cours de sa vie l’illumination ou l’état de Bouddha, son esprit surnaturel s’échappe du cycle des réincarnations et vit éternellement. Ces esprits sont appelés sheng ming, ce qui désigne des êtres spirituellement illuminés, ou tout simplement shen qui, dans ce contexte, implique que cet esprit est devenu divin. Normalement, au moment de la mort, si l’âme spirituelle n’est pas forte, l’esprit ne dispose que de très peu de temps pour se trouver une nouvelle résidence où renaître avant que l’énergie ne se disperse. Dans ce cas, l’esprit est appelé gui.
Les bouddhistes et les taoïstes pensent qu’au cours de notre vie, nous pouvons utiliser notre jing et notre qi pour nourrir notre shen et renforcer notre ling. Lorsque ce ling shen atteint un niveau élevé, notre volonté est capable de le diriger hors de notre corps physique tout en restant en vie. A ce stade, un corps physique peut vivre des centaines d’années. Ceux qui peuvent faire cela sont appelés xian, « dieu », « immortel », « fée ». (…) un xian est une personne vivante dont le shen a atteint l’illumination ou l’état de Bouddha. (…)J’aimerais souligner le fait que le shen et le cerveau ne peuvent être dissociés. Le shen est la partie spirituelle de l’être ; il est produit et maîtrisé par le mental. Le mental génère la volonté qui renforce le shen. (…) en outre, lorsqu’il est élevé, le shen renforce la volonté. Ils sont mutuellement dépendants et s’entraident. Le support matériel de l’esprit est le cerveau. « Nourrir le shen » signifie « nourrir le cerveau ».

Retraite aux US – English speakers only

Vipassana Retreat in Georgia, U.S.A. (15.11.2014 – 29.11.2014)

Most Ven. Somdet Phra Buddha Jinawons is a highly respected and very high-ranking Thai monk. He is a great supporter of Ven. Ajahn Tong and the Vipassana meditation. Many of you will remember that in 2012, 2013 and 2014 he invited some of our Elder teachers to lead a meditation retreat in his meditation center in Khorat, Thailand. Now the Venerable has been offered a place in Georgia, U.S.A. with the intention to conduct meditation courses and build up a meditation center there. Out of this reason Most Ven. Somdet Phra Buddha Jinawons, Most Ven. Phradhammangalajahn (Ven. Ajahn Tong) together with the great and generous supporter Khun Ying Somnurk Prem Wattana invited Khun Thanat and Khun Kathryn to organize a meditation course there.

The course will be joined together by Ven. Phrakhrubhavanabidhan (Phra Ajahn Ofer), Khun Thanat & Khun Kathryn and Hildegard Huber as well as senior students from U.S., Canada and Mexico. Furthermore any experienced meditators who finished already the Basic Course and preferential also one retreat are most welcome to participate. Anyone who wants to join, please register with Samaneri Sila.

Schedule Location & Travel arrangements

Participants have to arrange their flights and travel by themselves and arrive in Jacksonville (JAX), Florida on November 15th, 2014. From Jacksonville Airport it is a two-hour drive to the center. It is possible to arrange meeting points and organize shared transport from the airport to the center on November 15th. Please make sure before booking to contact Samaneri Silavaddhani and adjust your travel arrangements and bookings, so we can help you to arrange shared transports and/ or pick-ups.

The meditation center is located in the nature and affiliated to the Thai temple Wat Hathainares. The address is: Wat Hathainares 7398 Swamp Rd, Waycross, GA 31503, USA Participants also should take care to find out in due time if they need to apply for a U.S. visa. Every participant is responsible for visa application by him-/ herself, but if documents like invitation letter etc. are needed please contact Samaneri Silavaddhani. Several European countries take part in the so-called Visa Waiver Program and if the person is holding an electronic passport that fulfills certain requirements no visa, but a registration with the Electronic System for Travel Organization: https://esta.cbp.dhs.gov/esta/application.html?execution=e1s1 is needed. Date Activity
Sat, 15.11. : Arrival in Jacksonville, Florida (JAX) and transport to the center; warm-up
Sun, 16.11.: Opening ceremony
Sun, 16.11.- Fri, 28.11.: Retreat
Fri, 28.11.: Closing ceremony
Sat, 29.11.: Departure

Accomodation & What to bring

On the site are two buildings. One is serving as a temple and monk accommodation, the other one is the meditation center and accommodation for laypeople. The accommodation will take place in simple dormitories with shared bathrooms (men and women separated). Everybody should bring an own sleeping bag and camping/ sleeping/ yoga mat as beds, mattresses and sleeping equipment might not yet be sufficient for everybody.

Furthermore everybody should bring meditation pillow(s), meditation blanket and sitting mat as needed as well as a digital timer and alarm clock. For sleeping equipment and clothing please note that according to the statistics the temperatures in November during the day are at an average of 22 degree Celsius and in the night can go down to an average of 10 degree Celsius. Warm clothing and heavy warm socks for the evenings, nights and early mornings are also recommended. Costs The stay in the meditation center and the course is run on donation base; furthermore costs for the transport from Jacksonville Airport to the center have to be covered from the participants by themselves.

Meditation centers and courses like this give us a chance to train our mind in a structured and guided frame. Though there is no fee, recommendation and everybody shall have the possibility to take part whatever his material background is – participants should be aware that if there isn’t enough support of meditation centers with donations, maybe they can’t cover the running costs in future. Students should yet consider that our valued teachers give all their effort, time and life for the Dhamma and the teaching of the Vipassana meditation and don’t have any income besides voluntary donations from the meditators. Please note: As the meditation center is in the nature and remote, no ATM is available nearby. Please make sure to bring enough cash money for donations and possible necessary costs.

Registration & further information

Please register with Samaneri Silavaddhani: silavaddhani@yahoo.de or +49 177 8109495.

Please also contact before booking, to adjust your travel schedule and arrival in Jacksonville (JAX), Florida.

Comment la pratique de la méditation change notre façon d’être et de travailler

Vous ne connaissez pas Rick Rubin, le célèbre producteur de musique américain ? Et bien moi non plus jusqu’à ces derniers jours quand une amie suisse (Laurence, si tu passes par là, grand merci à toi) poste un article sur sa manière de travailler.

Il pratique la méditation depuis apparemment assez longtemps et cela se traduit de manière directe dans sa façon de travailler. J’en traduis un extrait pour ceux que l’anglais n’inspire pas vraiment.

(…) Les gens qui méditent développent une attention particulière: « Délibérée, à l’instant présent et sans jugement » dit Jon Kabat-Zinn. (…) « Beaucoup de gens n’écoutent pas, dit Rubin. Si vous les écoutez attentivement, ils vous disent ce dont ils ont besoin. » (…)  » Je passe du temps avec un artiste et j’écoute très attentivement ce qu’il me dit, je le fais parler de ce qui est vraiment important pour lui. (…)

1243479-def-jam-rick

La méditation aide les gens à accepter la totalité de ce qu’ils vivent, le bon et le mauvais, la lumière et l’obscurité. Rubin ne juge pas ses artistes et cela lui permet de développer leur créativité. « J’essaie toujours de créer un environnement où l’artiste se sent assez à l’aise alors qu’il est à nu. Ca crée une zone de sécurité où il peut baisser complètement la garde, être vraiment lui-même et s’exposer. Quand les gens font ça, quand ils peuvent vraiment s’ouvrir, c’est très puissant.

A partir de leurs échanges, Rubin réfléchit à la meilleure manière de développer les forces des artistes et d’atténuer leurs faiblesses. (…).

« La méditation crée un état d’équilibre, de paix, de calme et d’ouverture qui fait émerger une toile vierge, une toile calme et neutre, explique Vered Hankin, une professeur assistante de recherche à l’école de médecine Feinberg de l’université Northwestern qui conduit une étude clinique sur la méditation. C’est à partir de ce point qu’on accède à la connaissance. » Quand le bavardage mental se calme, il y a des épisode de connexion, de vision pénétrante (…).

Pour Rubin, il peut être difficile pour les gens célèbres de faire du bon travail à cause de leur ego. Quand les artistes rencontrent le succès, ils sont moins enclins à écouter la vérité. « C’est la même chose avec les chefs d’entreprise qui réussissent. Ils sont entourés de gens qui leur disent qu’ils sont super, ce ne sont pas des conditions très propices à l’amélioration de leur travail. Si tout le monde autour de toi te dit que tu es super et qu’aucune vraie information ne t’est donnée, tu es un peu paumé. »

Donner du feedback sans mettre les gens sur la défensive, c’est l’un des grands challenges du leadership. Pour Rubin, ça se résume au fait de ne pas juger. « Quand je fais une critique, elle est très pragmatique, c’est comme quand en maths on se demande quelle est la meilleure méthode à appliquer pour trouver la bonne réponse. (…) Rubin explique qu’avec la méditation le feedback n’est plus pollué par l’égo, les je-sais-mieux-que-toi ou le jugement, tout ce qui fait que les managers se trompent dans ce genre de situation. Les maths sont une bonne analogie, parce qu’en mathématique il n’y a pas d’égo, juste des solutions plus élégantes ou plus justes.

Au bout du compte, la méthode de Rubin c’est le leadership par l’exemple. Il aide des artistes à faire des albums qui décrochent des disques de platine ou des Grammy awards en créant chez eux un état plus méditatif, même si eux ne méditent pas, c’est ce que Hankin appelle une méditation dyadique. « Il n’y a rien de mieux que quelqu’un qui est vraiment et complètement avec vous dans un état de méditation dyadique. Quand vous êtes avec quelqu’un qui est vraiment attentif, qui est conscient et ancré, alors vous êtes plus ancré et attentif. Les recherches montrent que nous partageons les états mentaux des gens qui nous entourent. Même s’ils ne peuvent pas le formaliser comme ça, les artistes qui travaillent avec Rubin deviennent à leur tour plus attentifs et ouverts. Cet état méditatif d’éveil comme on l’appelle est contagieux. « 

Pour le texte dans sa totalité mais en anglais : c’est ici.

 

 

Prochaine retraite Vipassana : 5 au 14 août 2014

La retraite est complète. Désolés. Rendez-vous à la prochaine.

La prochaine retraite vipassana en France aura lieu à l’éco-domaine des Gilats, un domaine situé en pleine nature, en Bourgogne à environ 1h30 de Paris. Cette retraite est ouverte à tous, que vous ayez déjà ou non pratiqué la méditation dans une tradition ou une autre.

Toutes les informations nécessaires sont ici.

Concentration et attention

Lors de la retraite de février nous avons eu la chance de bénéficier du soutien de Marie-Christine pour les repas. Certains échanges impromptus que nous avons eus ensemble tournaient autour de l’attention et de la concentration.

Ce qui suit est une réponse rapide à une question qu’elle m’a posée il y a quelques jours sur le sujet : « J’ai compris que vous disiez qu’une trop grande concentration n’était pas forcément souhaitée. J’aimerais en connaitre les implications si c’est possible. »

Pour faire très bref, la concentration va conduire à un état plus ou moins profond d’absorption qui, s’il est trop profond, va empêcher le développement de l’attention. L’attention d’une certaine façon se trouve dans un mouvement contraire de l’esprit : on ne cherche pas à fixer l’esprit  mais on définit un objet de méditation qui permet :

  • de développer de façon minimale un peu de concentration (sinon il y a dispersion et agitation ou torpeur, etc.),
  • de « voir » quand l’esprit est sollicité par l’un des six sens et se laisse capter par lui (ce qu’en anglais tu trouves généralement sous le vocable « to follow the condition »).

ripples-in-waterLa concentration a un corollaire très agréable : un sentiment de tranquillité intérieure. Cette tranquillité est due au fait que l’esprit ne vagabonde plus à droite à gauche, le jeu des émotions s’interrompt – repos. Ce qui conduit bien souvent les débutants à la conclusion que leur sessions se sont bien déroulées s’ils en sont sortis apaisés ou qu’elles se sont mal passées, qu’ils ont mal « bossé », dans le cas contraire. Ce qui du point de vue de vipassana est une vision erronée de la pratique et potentiellement un obstacle à celle-ci.

La pratique de vipassana requiert une certaine concentration mais il ne peut y avoir d’attention que si l’esprit ne se laisse pas absorber par l’objet de la méditation. A l’inverse, la concentration ne requiert pas d’attention au sens vipassana du terme ; il faut de la vigilance dans les premiers temps pour ramener l’esprit à l’objet de méditation mais pas à proprement parler d’attention.

Plus la concentration est forte, plus le niveau d’absorption est profond, au point que l’esprit peut être totalement absorbé dans l’objet de méditation ou un nimitta (signe se développant au cours de la pratique) et se (con)fondre avec lui. C’est l’état de « appana samadhi ».

The_Great_Wave_off_KanagawaDu point de vue de vipassana, c’est là que les problèmes commencent : quand l’esprit fait l’expérience de appana samadhi, il échappe mécaniquement à l’expérience de l’impermanence, de la souffrance et du non soi (anicca, dukkha, anatta). Ce qui exclut de facto vipassana (insight, vue pénétrante). Cela ne signifie pas qu’il n’y ait pas de bénéfice à la pratique des états d’absorption profonds, mais ces bénéfices ne sont pas ce à quoi vise vipassana.

On entend assez souvent dire que les gens qui pratiquent vipassana en portant leur attention à la pointe du nez font en réalité une pratique de concentration. Je pense que si un pratiquant fixe « trop solidement » (on dirait alors qu’il y a « saisie ») le mouvement du ventre, il développe le même niveau de concentration et s’éloigne tout autant de l’attention. Le simple fait qu’il note « monter, descendre, assis, toucher, etc. » n’est pas en soi un gage d’attention.

Ces sujets sont très bien développés par Ajahn Sujiva dans les chapitres 12 et 13 de son ouvrage The essentials of insight meditation.

Prochaine retraite vipassana en août 2014

GilatsLa retraite est complète. Désolés. Rendez-vous à la prochaine.

La prochaine retraite vipassana en France aura lieu à l’éco-domaine des Gilats, un domaine situé en pleine nature, en Bourgogne à environ 1h30 de Paris.

Cette retraite est ouverte à tous, que vous ayez déjà ou non pratiqué la méditation dans une tradition ou une autre.

Déroulement de la retraite

Tous les pratiquants sont suivis personnellement de manière à tirer tout le parti possible de la retraite. Cette méthode d’enseignement est exceptionnelle à la fois par la nature de la pratique et par le suivi complètement personnel qui est assuré à chacun. C’est une occasion rare de progresser sur le chemin d’une conscience plus éveillée.

Vous trouverez dans les pages Les retraites et La pratique des informations détaillées sur la retraite et la méditation.

Enseignants de la retraite

Les enseignants de cette retraite sont Khun Thanat et Khun Kate Chindaporn, disciples de longue date du Vénérable Phra Dhammamangalajarn (Ajarn Tong Sirimangalo).

Depuis 1988 ils enseignent la méditation Satipattana Vipassana, dans la tradition de Mahasi Sayadaw. Proches du Vénérable Ajahn Tong, ils dirigent tous les deux le Centre international de méditation de Wat Phradhatu Sri Chomtong Voravihara, près de Chiangmai, en Thaïlande du nord. Depuis vingt cinq ans, ils conduisent de nombreuses retraites à l’étranger en particulier au Canada, aux États-Unis, au Mexique, en Colombie, à Puerto Rico,  en Europe (Allemagne et France en particulier), en Israël et en Inde. Ils ont tous les deux reçu différents titres honorifiques pour leur travail inlassable au service du dharma.

Ces deux enseignants sont anglophones, mais Eric Spirau et Nathalie Mourier, disciples du Vénérable Phra Dhammamangalajarn (Ajarn Tong Sirimangalo) et enseignants de retraite, seront présents pour traduire si nécessaire.

Logistique de la retraite

Dates : 5 au 14 août 2014

Lieu : Eco domaine les Gilats. Nous avons la chance exceptionnelle de faire cette retraite dans un domaine situé en pleine nature, en Bourgogne à environ 1h30 de Paris. Accès en train possible depuis la gare de Joigny (à environ 25 km). Vous trouverez sur le site internet du domaine toutes les informations nécessaires pour les déplacements.

L’hébergement se fait en chambre simple ou partagée, suivant les disponibilités.

Les repas sont préparés sur une base végétarienne, en produits bio dans toute la mesure du possible.

Pensez à prendre

  • un coussin ou un zafu de méditation,
  • un tapis de yoga ou un carré de tissu à placer sur le sol,
  • linge de toilette (les draps sont fournis)

Conditions financières

Dans la tradition du sud-est asiatique, les enseignements ne se monnaient pas : ils sont transmis, partagés. Les retraites se déroulent donc sur la base du dana (don) et c’est la générosité de chacun qui permet de couvrir les frais et de poursuivre la transmission. Seule la partie hébergement échappe à cette règle car nous devons couvrir les frais fixes liés à la location du lieu.

  • Prix de l’hébergement 290 euros en chambre partagée
  • Option de 90 euros pour une chambre individuelle
  • Repas : dana
  • Enseignement : dana

Pour des raisons d’organisation nous vous demandons de régler à l’avance entièrement les frais d’hébergement par chèque à l’ordre de Nathalie Mourier, envoyé à l’adresse suivante : 60, rue des poissonniers, 75018. Vous pouvez faire deux chèques. Dans ce cas, pensez à indiquer au dos de chaque chèque la date à laquelle vous souhaitez qu’il soit encaissé sachant que la totalité du montant doit être encaissé au plus tard le 25 juillet 2014.

Chambres individuelles : il y a quelques chambres individuelles mais nous ne pouvons pas garantir une chambre individuelle à tous ceux qui le demanderont. Si vous souhaitez une chambre individuelle, merci de procéder ainsi pour votre règlement :

  • Envoyer un chèque de 290 euros pour l’hébergement de base
  • Envoyer un chèque complémentaire de 90 euros, ce chèque ne sera encaissé que si une chambre individuelle est disponible.

Merci de prévoir que les dana sont fournis au moment de la retraite et exclusivement en espèces.

Inscription

La retraite est complète. Désolés. Rendez-vous à la prochaine.

Pour vous inscrire, téléchargez simplement le formulaire d’inscription en cliquant ici, imprimez le et suivez les instructions pour nous le retourner(1) . Les places étant limitées, ne tardez pas à vous inscrire

Notes

  1. Si vous rencontrez des problèmes pour télécharger le formulaire, envoyez simplement un mail à infos@meditation-vipassana.fr. Nous vous le ferons parvenir par retour.

Pélerinage en Inde – Pilgrimage Feb. 2014

Pilgrimage to India & Nepal Feb. 2014

Chom Tong International Meditation centers organizes this year again a pilgrimage to the Four Holy Places in India and NepalIt is possible to take part in the whole trip as well as in each part by itself. Everybody is most welcome to join.

Most Venerable Ajahn Tong will come to Bodhgaya on February, 20th and there will be the chance for temporary ordination as a “Samanera” (novice monk) as well as a “Maechee” (white-robed 8 precept-nun) for the time of the pilgrimage. Depending on his duties and responsibilites Most Venerable Ajahn Tong might be able stay with us for about 3 to 5 days while being in Bodhgaya.

For any further questions and registration please contact Samaneri Silavaddhani. Before booking flights please also contact her, to make sure everything is fitting to the schedule and meeting points:
+49 1778109495 or silavaddhani@yahoo.de.